Qui sommes-nous ?
Mode Opératoire
Tarifs
Contact
La presse en parle
Recrurement
Services aux Entreprises
Devenir Franchisé
La presse 2
La presse 4

Qui sommes-nous ?

Mode opératoire

Tarifs

Contact

La Presse en parle

Recrutement

Services aux Entreprises

©

Devenir franchisé

" La trahison amoureuse n'est pas systématiquement le rejet de l'autre ..."

Et si vous soumettiez votre conjoint à la tentation ?




Afin d'en savoir davantage sur le mode opératoire de ce type d'entreprise, nous nous sommes tournés vers Fidelity Testing, basée dans les Bouches-du-Rhône, en France.



Là-bas, près de la mer, Franck et son associé ont lancé leur concept au mois de juin 2009. Et ça marche, paraît-il. Cinquante missions ont été  effectuées l'année dernière et déjà vingt-cinq en 2010, dans l'Héxagone mais aussi à Lausanne. "Nous employons ponctuellement environ quarante tentatrices et quarante tentateurs, plus des agents qui assurent leur sécurité à distance", dit Franck, détective de formation, qui refusera de révéler les salaires des recrues. Et de poursuivre :"D'après les informations que nous donne le client, nous mettons au point un scénario avant de rencontrer la cible " par hasard" dans un magasin, dans un garage ou dans un restaurant, toujours dans des lieux publics pour éviter d'éventuels dérapages. Il n'y a par ailleurs jamais de contact physique."

Ce tentateur de 31 ans travaille lui-même sur le terrain avec plus ou moins de résultats : "Ma cible était une professionnelle de l'immobilier, je me suis fait passer pour un acheteur potentiel qui cherchait la maison de ses rêves. J'ai visité plusieurs résidences pendant deux jours. Nous avons dîné ensemble, j'ai été délicat et je lui ai fait comprendre que j'avais beaucoup d'argent.Mais je n'ai pas obtenu de réaction."Ce qui n'est évidemment pas toujours le cas...



Dans la pratique, selon Franck, de 30% à 40% des hommes se comportent correctement, contre 70% pour les femmes. "Les dames sont ainsi plus difficiles à séduire que les messieurs", ajoute-t-il.



"Nous ne faisons jamais de propositions explicites à la cible, nous adoptons seulement une attitude qui sucitera une prise de position claire de sa part." En clair, les Casanovas et les Barbarellas embauchés par Franck ne draguent pas ouvertement leur proie. Ils et elles prennent seulement note de son attitude face à leur charme. "Il est fréquent que les hommes envoient un texto coquin à leur tentatrice", conclut Franck.



INTERVIEW

Adrianna Bouchat

Voulez-vous tester la fidélité de votre partenaire ?



Une agence propose des tentateurs(trices) aux compagnons jaloux...


Un mariage en perspective et un doute à bannir ? Un divorce en vue et une confirmation à obtenir ? Avec l'aide des tentateurs et tentatrices que l'agence Fidelity Testing envoie aux six coins de l'Hexagone et en Belgique, c'est possible...


Avec preuves à l'appui, de séduisantes recrues formées à l'art de la séduction et aux méthodes des détectives privés éprouvent "l'état d'esprit" de votre moitié. Selon un principe simple : tester sans piéger, chauffer sans coucher.



Testé à Charleroi et à la Louvière


Le client soupçonneux contacte l'agence par voie électronique et échafaude un scénario approprié avec l'équipe. Il peut ainsi opter pour une "rencontre par hasard", une "rencontre sur le lieu de travail" ou le "plan touriste", prisé des clients belges. 10% des dossiers traités par cette jeune et unique agence agrémentée concernent en effet la Belgique. Nous avons par exemple opéré à la Louvière et Charleroi, explique le directeur de Fidelity Testing sous son pseudonyme de tentateur, Franck. Nos agents se faisaient passer pour des Français perdus dans la région. L'approche est délicate, ni vulgaire, ni salace. Il s'agit de suggérer, de titiller. Mais c'est à la cible de franchir le pas." Nos missions s'arrêtent avant tout contact physique. Reste que le comportements filmés ou les messages envoyés sont souvent suffisants"...




  

60 à 70 % d'infidèles


Il semble en effet que ce messieurs aient moins tendance à décliner les avances de mademoiselle qu'à lui proposer un détour par l'hôtel. "Seulement 30 à 40% des hommes testés sont fidèles". Et les dames alors ? Ce sont elles qui passent la majorité des commandes. Moins confiantes elles sont plus sérieuses. "C'est beaucoup plus compliqué de séduire une femme. Le scénario doit être mieux préparé et les missions sont en général plus longues". En définitive, 60% d'entres elles s'avèrent fidèles.



Implantée dans les Bouches-du-Rhône, l'agence assume un succès croissant, avec plus de 60 missions à son actif. Ces tets de fidélité prennent aussi l'allure d'enquêtes de moralité. "On a par exemple suivi un jeune homme dont le futur beau-père voulait vérifier les intentions avant qu'il n'épouse sa fille. Il a été recalé !" commente Franck.


Madame résistera-t-elle au tentateur ? Souvent mieux que Monsieur, semble-t-il...





INTERVIEW

Céline Rase



  

Fidelity Testing © 2013 I crée par Magstyl.com